Vous envisagez d’acheter un laser thérapeutique ?

Ces dernières années, la thérapie laser a connu une croissance remarquable grâce aux progrès et à l’amélioration significative des équipements ayant fait suite à la révolution scientifique et technologique.

En médecine vétérinaire, une forte croissance a été constatée, une multitude d’équipements de thérapie laser étant maintenant présents sur le marché. Si vous lisez ceci, vous envisagez probablement d’acheter un équipement. Mais que faut-il prendre en compte lors de l’achat d’un équipement laser ?

Lorsque nous nous informons sur différents équipements, nous sommes bombardés de caractéristiques dont nous ne connaissons parfois même pas l’existence ou qui nous semblent superflues. Au travers de cet article, nous souhaitons vous aider à découvrir les différents paramètres de l’équipement afin que vous soyez en mesure de comprendre les caractéristiques des équipements et de les comparer.

Longueur d’onde

Elle est définie comme la distance séparant deux points successifs d’une onde périodique de même phase. Elle est exprimée en nm. Avec la puissance, il s’agit de l’un des facteurs déterminants de la pénétration dans le tissu.

En outre, cette longueur d’onde est absorbée par les chromophores endogènes, à savoir la mélanine, la cytochrome c oxydase, l’hémoglobine, soit les plus importants au regard du laser thérapeutique (Figure 1).

Le laser thérapeutique fonctionne dans une gamme de longueurs d’onde qui s’étend du rouge à l’infrarouge et qui se caractérise par des effets non ionisants.

Puissance

Elle est définie comme le taux auquel l’énergie est émise, transférée ou reçue ou comme l’efficacité ou la vitesse avec laquelle l’énergie est délivrée. Elle est exprimée en W.

Avec la longueur d’onde, il s’agit de l’un des facteurs déterminants de la pénétration dans le tissu. Il a été constaté que les équipements présentant une plus grande puissance offrent une plus grande pénétration, qui dépend également, tel que cela a déjà été mentionné, de la longueur d’onde. En outre, si l’on se base sur la définition de la vitesse avec laquelle l’énergie est fournie, il est entendu que plus la puissance est élevée, plus les temps de traitement sont courts.

Les lasers peuvent être classés en fonction de leur puissance, le plus utilisé actuellement étant le laser de classe IIIB, qui atteint un maximum de 0,5 W ou 500 mW. Le laser de classe IV se caractérise par une puissance supérieure à 0,5 ou 500 mW.

Tous deux ont la particularité d’être dangereux pour l’œil, tant par vision directe que par réflexion du faisceau lumineux. En outre, le laser de classe IV, en raison de ses puissances élevées, peut s’avérer dangereux pour la peau, étant susceptible de provoquer des brûlures. Afin de prévenir ces phénomènes, la technique d’application est essentielle.

La plupart des équipements vétérinaires actuels sont des lasers de classe IV. En mode pulsé, la puissance moyenne peut être calculée en multipliant la puissance de crête (W) par le temps d’impulsion (secondes) et la fréquence d’impulsion (Hz).

Fréquence et onde continue

Dans un laser pulsé, il s’agit du nombre d’impulsions produites en une seconde. Elle est exprimée en Hz.

Dans ce domaine, d’autres études sont nécessaires, étant donné le manque de consensus et la pluralité des théories évoquées. Mais bien que de nombreuses théories existent, l’une d’entre elles semble s’imposer : celle basée sur la densité des tissus. Elle part du principe que les tissus denses répondent mieux aux basses fréquences, tandis que les tissus mous répondent mieux aux hautes fréquences.

En outre, le mode continu peut également être utilisé, étant utile dans le cadre de la stimulation de la microcirculation, l’une des techniques les plus utilisées.

Le rapport cyclique est exprimé en pourcentage. Il indique le temps de fonctionnement en mode pulsé.

Dose (J/cm2)

La dose est la quantité d’énergie, exprimée en joules, apportée sur un cm2. La gamme de doses s’étend de 1 à 10 J/cm2.

La dose peut varier en fonction des caractéristiques du patient (couleur de la peau et des poils, état corporel, condition de la pathologie, caractéristiques du tissu, emplacement du tissu cible, effet d’accommodation, situations réfractaires), ainsi que des caractéristiques de l’équipement (puissance, longueur d’onde). En outre, il a été constaté que certaines pathologies sont mieux traitées avec des doses plus élevées et que certaines pathologies musculo-squelettiques nécessitent une augmentation de la dose pouvant atteindre les 20 J/cm2.

D’autres pathologies pour lesquelles une dose élevée paraît offrir de meilleurs résultats sont les granulomes acraux, la myélopathie dégénérative et le granulome éosinophile chez le chat.

Les calculs de dose sont basés sur la mesure de la zone de traitement. Pour choisir la dose appropriée, conformément aux éléments susmentionnés, il suffit de multiplier la dose par la zone afin d’obtenir le total des joules.

Veuillez en savoir plus sur les applications de DoctorVet?
Téléchargez la brochure ici!

Techniques de traitement et mode

En fonction des caractéristiques de l’équipement, le traitement peut être réalisé en mode balayage ou en mode ponctuel, et selon la pathologie et l’état, en mode avec contact ou sans contact. Ces techniques et ce mode peuvent varier en fonction des équipements.

Quelles sont les caractéristiques de DoctorVet ?

DoctorVet est un laser thérapeutique de classe IV, qui offre une puissance moyenne de 8 W et une puissance de crête de 16 W.

Il propose trois longueurs d’onde : 635 nm, 808 nm et 915 nm. En outre, sa longueur d’onde est verte, permettant de rappeler que le port de lunettes homologuées est essentiel à des fins de protection des yeux (s’agissant d’un équipement laser de classe IV, il est nocif tant par vision directe que par réflexion du faisceau).

Il offre une gamme de fréquences qui s’étend de 1 à 25 000. Il est basé sur la théorie de la densité des tissus. Il est également doté de l’onde continue. Quant à la dose, la gamme s’étend de 1 à 10 J/cm2.

DoctorVet dispose de différentes pièces à main : massage, balayage, spot et normal, qui permettent d’améliorer l’application, en réduisant la réflexion en cas d’utilisation d’un mode sans contact.

Afin d’éviter les calculs complexes tenant compte de la dose en fonction du patient et des caractéristiques de l’équipement, DoctorVet a créé des protocoles précis qui considèrent les paramètres susmentionnés, la couleur du pelage, les différentes espèces, ainsi que les caractéristiques des différentes zones et conditions anatomiques, le total des joules étant alors indiqué pour chaque condition. Dans chacun de ces protocoles, cinq phases sont programmées, l’une de ces phases est une onde continue et les autres sont des fréquences différentes, tenant compte du fait que dans une blessure, divers tissus sont affectés.

En outre, dans chacune des phases de ces protocoles préétablis, nous disposons de l’aide de DoctorVet software.

D’autre part, il est également possible de créer ses propres protocoles au cas où cela serait intéressant. Grâce à toutes ces caractéristiques, DoctorVet vise à obtenir les effets de photobiomodulation de la thérapie laser.

Voir pour y croire! Prenez rendez-vous dès maintenant pour comprendre comment fonctionne DoctorVet!