Asthme félin

L’asthme félin englobe des pathologies telles que la bronchite chronique, la bronchite allergique, l’asthme bronchique ou la bronchite allergique chronique, et touche 3 à 5 % de la population féline. Elle est déclenchée par des réactions aberrantes d’hypersensibilité à des irritants environnementaux1. Elle se caractérise par un rétrécissement de la lumière bronchique, causé par une bronchoconstriction aiguë, un œdème et une augmentation de la sécrétion de mucus2.

L’interaction des éosinophiles et des lymphocytes T helper (Th2) en réponse à des stimuli inflammatoires génère la production d’IgE à partir de l’antigène inhalé, provoquant la dégranulation des mastocytes et des éosinophiles, libérant des substances vasoactives et inflammatoires qui causent une réponse irritative dans l’épithélium respiratoire, et entraînant une hypertrophie épithéliale, une métaplasie, une érosion et une ulcération. En outre, une augmentation de certaines interleukines, telles que l’IL-4, l’IL-5, l’IL-6, entre autres3, a également été observée dans ce processus, provoquant la sécrétion de mucus qui à son tour entraîne une constriction des muscles lisses.

Contrairement à ce qui se passe chez le chien et l’homme, où l’histamine2 joue un rôle majeur, dans ce cas, la sérotonine est au cœur du processus.

À la suite de cette étiopathogénie, les symptômes qui apparaissent habituellement sont la toux, la respiration sifflante, la dyspnée d’effort, la bronchoconstriction aiguë, conduisant dans les cas graves à la dyspnée4, ces symptômes pouvant être saisonniers. Un diagnostic différentiel de bronchite chronique doit être posé4.

Diagnostic et traitement de l'asthme félin par laser

Le diagnostic doit se fonder sur un examen physique approprié, des radiographies du thorax et un lavage trachéal ou broncho-alvéolaire. En cas d’asthme, une augmentation des éosinophiles est constatée, tandis qu’en cas de bronchite chronique, il s’agit d’une augmentation des neutrophiles2,4.

Le traitement est basé sur l’utilisation d’inhalateurs et d’aérosolthérapie avec différents médicaments, tels que des corticostéroïdes et des bronchodilatateurs, outre l’immunothérapie et la surveillance de l’environnement5.

La thérapie laser s’est avérée utile pour contrôler l’inflammation dans différents tissus (consulter inflammation). Plusieurs études ont montré les avantages de la thérapie laser dans l’asthme, créant un équilibre entre Th1/Th2, réduisant les niveaux de certaines interleukines pro-inflammatoires (telles qu’IL-4, IL-5 et IL-6), et diminuant la bronchoconstriction, le mucus ainsi que les niveaux d’éosinophiles6,7,8. La thérapie laser peut donc devenir un outil efficace dans le traitement de l’asthme félin.

Voir pour y croire!

Prenez rendez-vous dès maintenant pour comprendre comment fonctionne DoctorVet!

Utiliser DoctorVet pour l'asthme félin

DoctorVet dispose de protocoles qui peuvent contribuer à améliorer la symptomatologie et les changements qui se produisent à la suite de la maladie. Le choix du protocole devrait se porter sur le protocole d’inflammation, qui, en fonction des symptômes présents chez le patient, peut être associé au protocole sous-cutané (compte tenu des caractéristiques du protocole).

La pièce à main recommandée serait la pièce à main zoom, en traitant entre les côtes afin de s’assurer que le tissu cible est atteint, avec la technique de balayage en mode avec contact. Si le patient ne tolère pas le mode avec contact, la pièce à main de balayage avec la technique d’application de balayage en mode sans contact est recommandée. Au début, il peut s’avérer nécessaire de réaliser le traitement à raison de 2 séances par semaine. Dès lors que le patient est stable, les séances peuvent être espacées.

BIBLIOGRAFÍA
  1. Palmero M. Opciones terapéuticas en el asma felino. Argos, 90: 30-33,2007.
  2. Vallejo-Lopez F. Puntos clave en geriatría felina. Capí 2, 2018.
  3. Gómez N. et al. Asma felino: fisiopatología, diagnóstico y tratamiento. InVet, 14(2): 191-207, 2012.
  4. Padrid P. Bronquitis y asma feline state of the art. Proceeding SEVC, 2018.
  5. Krschvink, N. et al. Inhaled fluticasone reduces bronchial responsiveness and airway inflammation in cats with mild chronic bronchitis. J Feline Med Surg, 8: 45-54, 2006.
  6. Silva VR et al. Low-level laser therapy inhibits bronchoconstriction, Th2 inflammation and airway remodelling in allergic asthma. Respi Physiol and Neurolbiol, 194: 37-48, 2014.
  7. Rigonato-Oliverira NC. et al. Effeecto of low-level laser therapy (LLLT) in pulmonary inflammation in asthma induced by house dust mite (HDM): dosimetry study. International J of Inflammation: 1-12, 2019.
  8. Wang et al. Effect of low-level laser therapy on allegic asthma in rats. Lasers Med Sci, 29(3): 1043-1050, 2013.

Veuillez en savoir plus sur les applications de DoctorVet?

Téléchargez la brochure ici!